Les galeries du club photos de Château-Gontier

« La période n’est pas la plus faste s’agissant de la pratique de la photo animalière. Pour autant, me disant que j’ai plus de chance de voir des animaux dans la nature que dans mon fauteuil, la télé n’étant pas ma tasse de thé, je passe beaucoup de mes levers du jour, je n’ose dire de soleil,  au cœur du bocage local. Les caprices de la météo m’amènent à privilégier de temps à autre des sorties dans l’après-midi. Cette fois le soleil complaisant, je m’installe à l’affût et à bon vent à 15 heures. En ce mois de décembre, le jour décline vite et c’est sous une belle lumière qu’un chevrillard ( chevreuil de 4 à 12 mois) sort du bois,  prend la pose, puis regagne la sécurité de la chênaie. Le soleil a quitté l’horizon, c’est alors qu’il  décide de revenir remplir son estomac près de mon affût. Je déclenche parcimonieusement et  en toute discrétion, merci la housse anti-bruit. L’animal se rapproche dans mon œilleton ;  je n’en vois qu’une partie et je dois faire un choix dans ma construction d’image. La nuit n’est pas loin et  la sensibilité de mon boitier atteint ses limites. Le chevreuil  se rapproche encore, il est à huit mètres environ. Ne pouvant plus faire d’images, j’enlève doucement mon filet et reste assis. Le cervidé me regarde,  je lui parle à haute voix. Tous ses sens en éveil, il semble prêt à bondir  au cœur des fourrés tout proches, pourtant il me quitte doucement en broutant ça et là et s’enfonce dans l’obscurité du bois ».            

 

dsc 6003.jpg
Camera Info Comment Image
dsc 5955.jpg
Camera Info Comment Image
dsc 5952.jpg
Camera Info Comment Image
dsc 5969.jpg
Camera Info Comment Image
dsc 5971
Camera Info Comment Image
dsc 5994
Camera Info Comment Image
dsc 6077
Camera Info Comment Image
dsc 6081
Camera Info Comment Image
dsc 6099
Camera Info Comment Image
 

 Comments

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 
Powered by Phoca Gallery